L’église Saint-Pierre et Saint-Paul

ul. Grodzka 52a

Aujourd'hui:

fermé

La première église de Cracovie inspirée par l’architecture baroque de Rome, avec une superbe façade en pierre et une coupole magnifique, constitue un élément important du panorama de la ville.

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, après la fin du Concile de Trente, les Jésuites vinrent à Cracovie, apportant avec eux l’idée de la Contre-Réforme et une nouvelle vision baroque de l’architecture. Au début, ils utilisaient la modeste église Sainte-Barbe, mais le besoin d’un édifice plus digne se manifesta bientôt. Pour servir au mieux la mission contre-réformatrice de l’ordre, elle devait être édifiée au centre de la ville et dominer l’environnement urbain. Les religieux obtinrent l’aide financière du roi Sigismond III Vasa, dévoué aux questions de la foi ; dans les années 1597-1619 on procéda donc à la construction de la première église baroque de Pologne. Le projet fut inspiré par l’église mère des Jésuites de Rome, le Gesù, considérée comme l’œuvre exemplaire du Baroque précoce. 

La construction n’était pas facile: les murs déjà bâtis commencèrent à se fissurer et il fallut les démanteler pour approfondir les fondations. C’est seulement le troisième architecte engagé, Giovanni Trevano, qui réussit à corriger le projet et à couronner l’église d’une coupole, puis de bâtir une façade imposante composée de blocs de pierre taillée. L’architecture de l’intérieur est monumentale, très sobre, presque brute. C’est l’autel principal, avec une peinture représentant la remise des clefs de Rome à saint Pierre, qui attire particulièrement l’attention.

Dans la crypte située sous le chœur repose le jésuite Piotr Skarga – décédé en 1612, grand représentant de la Contre-Réforme en Pologne, écrivain et prédicateur du roi Sigismond III Vasa. En 2012, lors du 400e anniversaire de la mort du prêtre on ouvrit dans les caves de l’église la première partie d’un Panthéon national. L’écrivain Sławomir Mrożek est le premier à y reposer (2013).

Voir également:

  • La clôture, avec les statues des douze apôtres (copies) de style Baroque tardif
  • Le décor en stucs de l’intérieur de Jean Baptiste Falconi
  • Les statues des quatre Evangélistes dans les tambours de la coupole, œuvre de Falconi.

Pendule de Foucault: jeudi 10h, 11h, 12h.

Heures d'ouverture:
01 avril - 31 octobre
lun. closed, mar.-sam. 9:00-17:00, dim. 13:00-17:00
01 novembre - 30 novembre
lun. closed, mar.-sam. 11:00-15:00, dim. 13:00-17:00
ul. Grodzka 52a
Sur: entrée libre
OK We use cookies to facilitate the use of our services. If you do not want cookies to be saved on your hard drive, change the settings of your browser.