La place Matejko

Aujourd'hui:

pas d'information trouvée

Le nom de la place est lié à l’attribution du titre de citoyen d’honneur de Cracovie au peintre Jan Matejko. Il s’agissait d’un hommage exceptionnel à l’artiste, car il est très rare qu’on attribue le nom d’un endroit public à un personnage vivant.

En 1850, l’actuelle place Jan Matejko formait avec le Rynek Kleparski une place du marché géante, jadis la plus grande place commerciale de la ville autonome Kleparz (aujourd’hui quartier de Cracovie). Elle fut divisée après la construction de deux bâtiments monumentaux : la Direction des chemins de fer et l’Académie des Beaux-Arts. C’est ainsi que fut établie une entrée Nord dans la ville, panorama imposant de remparts avec la Barbacane, émerveillant tous ceux qui arrivent du côté de Varsovie. Le nouveau nom de la place est lié à l’attribution du titre de citoyen d’honneur de Cracovie au peintre Jan Matejko : il s’agissait d’un hommage exceptionnel à l’artiste, car il est très rare qu’on attribue le nom d’un endroit public à un personnage vivant.

Le monument de Grunwald, commémorant le 500e anniversaire de la bataille pendant laquelle les armées polonaises et lituaniennes vainquirent l’ordre des Chevaliers teutoniques, constitue l’élément dominant de la place. Ce groupe, ou plutôt la statue du roi polonais Ladislas le Jagellon à cheval, fut érigé en 1910. Le socle du monument porte l’inscription « A la gloire de nos aïeux et pour la consolation de nos frères ». C’était une période durant laquelle la Pologne n’existait pas sur la carte, et Cracovie était aux mains de l’empire austro-hongrois. La statue fut offerte par le pianiste de renommée mondiale Ignacy Paderewski. La construction de la statue se fit dans le secret le plus absolu: même le sculpteur Antoni Wiwulski ne connaissait pas la destination définitive du projet. La cérémonie d’inauguration, élément essentiel des festivités consacrées au 500ème anniversaire de la bataille, eut lieu le 15 juillet 1910. En automne 1939, les nazis détruisirent le monument ; sa reconstruction et sa nouvelle inauguration eurent lieu seulement en 1976. Dans les escaliers qui entourent le socle, on a incorporé la tombe du Soldat inconnu.

Le monument est composé d’un socle, couronné d’une statue du roi Ladislas Jagellon à cheval. De face, on peut apercevoir la figure du Grand-prince de Lituanie Witold, qui commandait les troupes lituaniennes à Grunwald. Witold, plongé dans une profonde réflexion, regarde le corps du Grand maître de l’ordre des Chevaliers teutoniques, Ulrich von Jungingen, gisant à ses pieds.

Sur: sans obstacles, entrée libre
OK We use cookies to facilitate the use of our services. If you do not want cookies to be saved on your hard drive, change the settings of your browser.