Sur les traces de ,em>La Liste de Schindler

moyen de transport

Dans les années 1990, Steven Spielberg a tourné à Cracovie un de ses films les plus célèbres, La liste de Schindler. L’action de cette œuvre primée par huit Oscars se déroule presque entièrement dans des lieux d’époque. Les réalisateurs sont parvenus à restituer la fidélité historique et l’atmosphère de ce temps grâce aux bâtiments originaux encore existants : l’ancienne usine Deutsche Emailwarenfabrik à Zabłocie, les terrains de l’ancien ghetto de Podgórze et  le Kazimierz juif. Pour les besoins du film a été construite dans une carrière voisine une réplique fidèle du camp de concentration et c’est également à un emplacement d’époque que l’on a dressé une reconstitution de la villa du commandant du camp Amon Göth. Le studio de la télévision cracovienne de Łęg a servi de base au film, et une partie des décors a été montée dans la salle de prises de vues. Tous les décors créés pour les besoins du film sont l’œuvre des scénographes polonais  Allan Starski et Ewa Braun, qui ont été récompensés par des Oscars. Janusz Kamiński  a obtenu le prix de l’Académie du Film pour la Meilleure photographie.  

Nous vous invitons à faire une promenade sur les traces de La Liste de Schindler. Le drame américain de 1993 reprend une histoire vraie et retrace la destinée d’Oscar Schindler, industriel allemand qui a sauvé plus de mille Juifs pendant l’Occupation. On commence la visite par le quartier cracovien de Kazimierz, et de façon plus concrète par la rue Szeroka, qui dans le film de Spielberg  « a joué » la place Zgody (« de la Concorde ») du ghetto. A sa sortie du côté de la rue Dajwór, les cinéastes ont placé le mur et l’entrée du ghetto. Dans le film, la rue Szeroka apparaît comme le lieu d’enregistrement des habitants du ghetto et de leur regroupement lors de leur déplacement au camp de Płaszów, quand ils se chauffent auprès du feu et quand ils partent pour le travail. On entre ensuite dans la cour de l’immeuble situé au 12 de la rue Józefa, considérée comme  « la plus belle de tout le quartier ». De là, on emprunte la passerelle du père Bernatek pour passer du quartier Kazimierz à Podgórze, et derrière la Place du marché de Podgórze on pénètre dans les ruelles de la colline Lasoty. Il faut ensuite grimper sous le tertre de Krakus pour voir de près la carrière Liban, puis revenir sur la place Bohaterów Getta (« des Héros du Ghetto »). L’usine de Schindler est la dernière étape de l’excursion.

OK We use cookies to facilitate the use of our services. If you do not want cookies to be saved on your hard drive, change the settings of your browser.